Slow diet: je m'y mets!

mes conseils et astuces pour démarrer un rééquilibrage alimentaire
source: Billabong

Bonjour!

Certaines lectrices me suivaient déjà à l'époque où j'avais le blog Marose et se souviennent sans doute de cette période où je me suis lancée dans un rééquilibrage alimentaire. C'était début 2015.
Une petite piqûre de rappel s'impose pour en parler de nouveau aujourd'hui.

La prise de conscience: 1er épisode


Début 2015 donc, je prends conscience que je ne m'occupe pas vraiment de mon corps et qu'il reflète beaucoup trop le mal-être que je ressens à ce moment. Je traverse une période assez difficile et j'ai beaucoup de mal à m'en sortir. 
Je ne me fais pas aider pour autant mais je me dis qu'une meilleure hygiène de vie ne peut m'être que bénéfique. Je me lance à fond dans un rééquilibrage alimentaire mais également dans le running de manière plutôt assidue. 

Je kiffe, j'adore ça. Chaque pallier que je franchis me rend fière de moi. Je cours presque 5x par semaine et m'oblige à faire des pauses pour ne pas me "dégouter" et je sens enfin que mes efforts portent leurs fruits.

En août 2015, j'ai atteint mon objectif de poids, sans vraiment m'en rendre compte. Parfois je revois des photos où je me dis "waouh j'ai jamais eu de jambes aussi fines de toute ma vie!".

Et puis j'ai trouvé un nouveau job, j'ai quitté la maison familiale au bord de la mer pour retourner en ville. Je n'ai pas encore de chez moi du coup mes vieilles habitudes reviennent au niveau de l'alimentation même si je continue encore de courir 2 ou 3 fois par semaine.

rééquilibrage alimentaire slow diet résultats

ÉTÉ 2015


Puis je rencontre mon amoureux et là c'est le grand n'importe quoi. En même temps que l'hiver s'installe je perds mes habitudes alimentaires ET ma motivation sportive. Je m'en veux beaucoup et surtout je m'en veux d'être aussi faible et influençable quand on me propose de diner à l'extérieur ou de se faire livrer. Au niveau de mon corps ben... c'est pas joli joli non plus et c'est comme ci je devais tout reprendre à zéro.

La prise de conscience: 2ème épisode


L'année suit son court, je suis mutée, je ne passe plus ma vie dans les transports en commun et ça me change la vie. Ma fille ne s'arrête pas de grandir et le travail m'empêche de profiter d'elle autant que je le souhaiterais, nous décidons d'acheter un appartement, on ne trouve pas tout de suite mais on fini par déménager dans un appartement qui plait à toute la famille. Je me lance dans cette nouvelle aventure de blog, ça me plait et en parallèle j'attends le mois de janvier avec impatience. Tout va mieux dans ma vie, dans ma tête c'est un peu le début du bonheur comme dirait la pub.

Et donc maintenant que tout va bien, il ne me manque plus qu'une seule chose. Ce corps que je rêve d'avoir et ce mode de vie auquel j'aspire. L'an dernier j'avais d'ailleurs entrepris un premier défi en terminant le cultissime programme de Sonia Tlev, le top body challenge et j'avais vraiment vu des changements sur mon corps. Le souci que j'ai eu est que bien que je me musclais j'avais l'impression de travailler sur une base trop "fat" et cela ne me plaisait pas tellement. Vous voyez ce que je veux dire?

Aujourd'hui, je sais que j'ai réussi à m'y tenir une fois alors pourquoi pas deux? Cette fois-ci je ne veux rien lâcher! Et je trouve que l'écrire ici c'est déjà un peu m'obliger à m'y tenir. (Puis peut-être que l'on pourrait se motiver à plusieurs d'ailleurs!)

Slow Diet, rééquilibrage alimentaire... késako? 


Ce qu'on appelle slow diet est un rééquilibrage alimentaire qui consiste à revenir à une alimentation plus seine, plus équilibrée et plus diversifiée. En commençant un rééquilibrage alimentaire on oublie tout ce qui est junk food (même si on peu se faire plaisir de temps en temps), sucres raffinées, fritures en tout genre et cie.

Quels sont mes objectifs?

  • Tout d'abord je souhaite vraiment changer mes habitudes alimentaires. Celles-ci ont changé depuis quelques mois mais il m'arrive encore de craquer pour de la junk food. Le seul point positif est que comme c'est beaucoup plus rare, on préfère se faire livrer de vrais burgers, je ne culpabilise plus et je savoure plus l'instant.
  • Je souhaite m'affiner comme sur les premières photos. Sans que je m'en rende compte je faisais un 36 (truc qui ne m'était jamais arrivé avant) et je rentrais dans tous mes pantalons sans avoir l'impression d'être une paupiette.
  • Je ne souhaite pas devenir une "fit girl", loin de moi l'idée d'avoir des muscles hyper saillants, un dos ultra dessiné etc... De toute façon je pense que je n'aurais jamais le mental d'une fit girl mais je veux simplement être plus tonique et gagner en fermeté.
  • Mon objectif principal est aussi de gagner en confort de vie: bien dormir, être moins malade, se sentir mieux dans mes vêtements...
  • J'aimerais reprendre le sport comme avant. Mes sorties running me manquent vraiment beaucoup et j'aimerais bien aller à la salle plus souvent (et pas quand je reçois un mail type "vous nous manquez, ça fait longtemps que vous nous avez pas rendue visite"... ouais ça va hein!)
slow diet rééquilibrage alimentaire avant

FÉVRIER 2017


Où j'en suis aujourd'hui?


J'ai vraiment commencé mon rééquilibrage alimentaire il y a un mois, mais comme je sortais l'hôpital, je n'ai pas pu faire de sport ni avoir d'activités quelconque (marche etc) pendant un mois. Du coup ce premier mois de rééquilibrage ne se voit pas encore sur mon physique.
Cependant, j'ai profité de cette période pour vider mes placards (comme je vous le disais dans cet article) afin de pouvoir bien commencer cette slow diet.

Quelques astuces pour démarrer votre slow diet

  • Boire beaucoup d'eau. Je pense que je ne bois pas assez d'eau en temps normal et en plus je suis beaucoup trop accroc au Coca. J'ai décidé d'arrêter cette semaine (ça fait déjà 2 jours, youhouh!) car ma consommation est beaucoup trop catastrophique.  Pour remédier à cela, je fais mon propre thé glacé et je bois plusieurs thés et infusions par jour (je vous parlais de mes infusions préférées pour garder la ligne: ici). Je ne me rends pas compte mais de cette façon je bois mon cotât d'eau tous les jours.
  • Pimper ses assiettes. Je dois être relou pour ceux qui me suivent sur Instagram mais en préparant mon repas, mon assiette puis en prenant la photo, ça rend vraiment ce moment particulier. Je ne mange pas juste pour manger et j'ai plaisir à manger l'assiette que je viens de préparer.
  • Faire ses courses à l'avance. C'est plutôt logique et ça vous aidera à bien préparer votre semaine et à limiter les tentations. N'oubliez-pas aussi de prévoir des encas et autres petits trucs si vous avez tendance à grignoter (amandes, noix de cajou non salées, fruits, légumes à croquer (carottes, chou, radis..).
  • On se bouge même un peu. On oublie les ascenceurs, on préfère se déplacer à pieds ou à vélo. Il est aussi plus conseillé de faire plusieurs petites séances de sport intensives plutôt qu'une grande séance de sport par semaine. 
  • On limite sa consommation de viande, on évite d'ajouter des matières grasses pendant la cuisson et on fait attention à ne pas manger trop sucré.

Retrouvez mon carnet de bord sur Instagram @theweeklyplanner et d'autres inspirations healthy sur mon Pinterest.


Voilà, je pense avoir fait le tour pour ce premier épisode "slow diet". Je vous en parlerais au fur et à mesure de l'avancement vers ce mode de vie et des résultats qui j'espère seront positifs.

♢♢♢

Avez-vous déjà fait un rééquilibrage alimentaire? Qu'en pensez-vous? Avez-vous d'autres astuces à partager ici?

Share:

2 comments

  1. Ah, les rééquilibrages alimentaires c'est l'histoire de nos vies de jeunes adultes ça ! Ton article me parle beaucoup Morgane, et sur mon blog j'ai écris un article sur le TBC justement (que j'hésite encore à publier car très intime au final). Aujourd'hui et ma résolution pour cette année est de trouver mon rythme sportif, c'est vraiment pas évident. Question alimentation, je fais attention, mais je me fais aussi plaisir et j'essaie de garder ce plaisir pour les weekend ou les sorties entre copines. Après il m'arrive aussi très souvent de me dire que je fais attention à tout mais que l'on a qu'une vie et qu'il ne faut pas oublier de profiter des bonnes choses non plus ! Mais bref, tu as tout mon soutien pour cette slow diet et pour la reprise sportive ;)

    RépondreSupprimer
  2. Salut Morgane, je dois dire que ton article me parle bien, je ne trouves pas ça toujours évident de prendre le temps avec la fatigue, le boulot, toi tu as ta fille, planifier est à mon avis une des clés pour se motiver, mais on reste toujours soumis à d'autres aléas. C'est bien de se fixer des lignes directrices notamment en ce qui concerne l'alimentation. Moi j'avais beaucoup de problèmes de santé avec des maladies chroniques. J'en ai marre des cures d'antibio/cortisone alors j'ai radicalement changé mon alimentation, mon activité, mon sommeil, mon état psychique aussi: je lis beaucoup, je me suis mise à l'homéopathie et aux huiles essentielles, je m'intéresse à la micro nutrition, à l'équilibre de mon corps... bref, ça a eu beaucoup d'effet sur moi, reste à caser le sport, j'adore courir aussi, mais très dur en passant 3h30 par jour dans les transports en commun
    J'emménage sur Bordeaux fin juin, on aura peut être l'occasion de se croiser :)
    en attendant garde en tête que c'est très positif et que c'est bon de prendre soin de soi
    Bises
    Sophie

    RépondreSupprimer

Le blog est plus vivant grâce à vous!
Je vous remercie pour vos petits mots ♥